Le site de Patrick Darcheville

Dessiner avec SVG des images vectorielles

tutoriel SVG

Ci-dessus une image vectorielle au format SVG. Survolez l'image et observez !
La taille de l'image est alors doublée et vous constatez qu'elle est toujours aussi nette et pas de crénelage (ou effet "dents de scie"). C'est le gros avantage d'une image vectorielle (format SVG) par rapport à une image matricielle : l'image vectorielle peut être étirée à l'infini sans perte de qualité ! Elle sera tout aussi nette sur le grand écran d'un PC de bureau que sur le minuscule écran d'un smartphone.
Deuxième avantage : cette image est un fichier qui ne pèse que 3 KO
Troisième avantage : un fichier codé en SVG ressemble à une page Web. En effet comme le HTML, le SVG est un langage XML (des balises avec des attributs). La balise RECT permet de dessiner un rectangle, la balise CIRCLE pour dessiner un cercle, etc.
Quatrième avantage : avec HTML5 Le code SVG peut être écrit directement dans la page Web (à l'intérieur du conteneur SVG).
Cinquième avantage : le SVG (interne ou externe) peut être stylé avec CSS.
Sixième avantage : les formes SVG peuvent être animées (via JavaScript ou CSS ou SMIL).

Il y a cependant un bémol. Si le format SVG est désormais bien implémenté au niveau des navigateurs on ne peut pas en dire autant au niveau des systèmes d'exploitation et de certaines plateformes. Ainsi l'explorateur de fichiers de Windows est incapable d'afficher une miniature d'un fichier SVG !

Ci-dessous l'affichage des images vectorielles par l'explorateur de fichiers de l'OS Windows : tutoriel SVG

Pour les images vectorielles le programme se contente d'afficher le nom du fichier avec le logo de l'application Paint. Or paradoxalement il est impossible de modifier un fichier SVG avec Paint (voir ci-dessous) ...
De plus pour votre BLOG hébergé par wordpress.com il est impossible d'insérer des images SVG dans une page ou un article ! Et ce pour des raisons de sécurité. En effet un fichier SVG peut contenir aussi du JavaScript ...

Une image vectorielle : un fichier au format SVG

Faites un clic droit sur l'image vectorielle de cette page. Comme pour une image bitmap vous pouvez l'enregistrer sur votre ordinateur puisque le menu contextuel vous propose la commande "Enregistrez l'image sous".
Faites le ! Vous récupérez sur votre machine un fichier nommé rue.svg.
Essayez de l'ouvrir avec le logiciel PAINT ; vous avez un message d'erreur :" Paint ne peut pas lire ce fichier. Format non pris en charge" ; En effet Paint ne peut ouvrir que les images matricielles (png, jpg).
Essayez maintenant d'ouvrir "rue.svg" avec un éditeur de textes tel NOTEPAD. Vous pouvez l'ouvrir et vous voyez le code XML.
Vous constatez que le SVG, comme HTML, est un langage de balisage.

Essayez ensuite d'ouvrir le fichier avec Inkscape (un éditeur SVG WYSIWIG) ; l'image apparait et vous pouvez la modifier en mode graphique.

Trois tutoriels sur le format SVG

Il y a énormément de choses à dire sur le format SVG.
Dans ce tutoriel je ne traite que du SVG correspondant au dessin statique. Mais dans le même site il y a un second tutoriel qui évoque le SVG dynamique (les animations en SVG !) et qui s'intitule "Animations avec SVG". Grâce à ce deuxième didacticiel vous verrez que l'on peut animer des formes SVG selon différentes techniques (SMIL, JS, CSS). J'évoque aussi l'animation via Snap SVG. Animations avec SVG

Encoder en SVG peut s'avérer fastidieux et chronophage. Sachez qu'il existe des éditeurs WYSIWYG de SVG : Inkscape, Illustrator, Boxy SVG, etc.
Donc un troisième tuto porte donc sur le logiciel Inkscape qui a l'avantage d'être gratuit. Dans ce dernier tuto je dis aussi quelques mots sur Boxy SVG (extension de Chrome). Logiciel Inkscape

Dessins statiques SVG